Mon enfant, je suis là.

Publié le par la rédaction

Si tu as besoin de moi, je suis là.
 
Tu ne peux pas me voir,
pourtant je suis la lumière qui te permet de voir.
 
Tu ne peux pas m'entendre,
pourtant je parle par ta voix.
 
Tu ne peux pas me toucher,
pourtant je suis la force de tes mains.
 
Je ne suis pas dans les visions surnaturelle,
ni dans le « miraculeux ».
 
C'est dans le silence, au profond de ton être que tu me trouves,
Comme un élan, comme un sourire, comme un amour.
 
Je suis vraiment là, je t'écoute, je te parle tout doucement.
 
Quand tu as besoin de moi, je suis là.
Dans tes blocages, je suis là.
 
Dans ta solitude, je suis là.
Dans tes angoisses, je suis là.
Dans tes peines, je suis là.
 
Tu m'ignores peut-être, mais je suis pourtant là.
 
Ta foi en moi est vague,
Mais ma présence demeure.
Parce que je t'aime.
 
Mon enfant, je suis là.
 
 
James Dillet Freeman,
poète et pasteur de l’Unity Church aux États-Unis
 
Traduction Gilles Castelnau
 
Source : Protestants dans la ville, le 21 octobre 2008
-------------------------------------------------------------------------------------
 
Si les articles de ce blog vous intéressent, vous pouvez vous abonner aux nouvelles publications en inscrivant simplement votre adresse mail dans l’espace dédié dans la colonne de droite.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article