Églises réformées en France, de 1906 à aujourd’hui

Publié le par la rédaction

Églises réformées orthodoxes et libérales
 

En 1906 existent trois Unions d'Églises réformées :

. l’Union des Églises réformées évangéliques (orthodoxe)
. l’Union des Églises réformées unies (libérale, +/- radicales)
. l’Union nationale des Églises réformées (libérale, modérée),
fondée à l'assemblée de Jarnac en 1906.
En 1912 les deux Unions libérales s'unissent et créent l’Union des églises réformées (libérale)
 
En 1912 subsistent donc deux unions d'Églises réformées :
 
. l’Union des Églises réformées évangéliques (orthodoxe)
. l’Union des Églises réformées (libérale)

En 1938, après cinq ans de discussions, a lieu une nouvelle recomposition des Églises réformées qui se constituent ainsi :

. l’Église réformée de France (ERF) regroupant toute l’Union des Églises réformées (libérale) et la majorité des membres de l’Union des Églises réformées évangéliques (orthodoxe). S'y joignent une partie de l’Union des Églises évangéliques libres et la majorité des membres de l'Église méthodiste française (issue de la branche méthodiste anglaise).
Les deux sensibilités protestantes – orthodoxe et libérale qui sont bien ancrées au sein de l’Église réformée de France (ERF) en font sa richesse.

. les Églises Réformées évangéliques indépendantes (EREI) regroupant les membres de l’Union des Églises réformées évangéliques n’ayant pas voulu adhérer à l’Église réformée de France. En mars 2009, par décision synodale, l'appellation a été modifiée en Églises protestantes réformées évangéliques de France (EPREF).

Depuis 2013, à l'issue d'un processus commencé en 2007 et marqué par des synodes communs luthéro-réformés, l'Église réformée de France (ERF) et l'Église évangélique luthérienne de France (EELF) se sont unies et ont ainsi créé l'Église protestante unie de France (EPUdF).
 
Sources : Musée virtuel du protestantisme et Wikipédia
-------------------------------------------------------------------------------------
 
Si les articles de ce blog vous intéressent, vous pouvez vous abonner aux nouvelles publications en inscrivant simplement votre adresse mail dans l’espace dédié dans la colonne de droite.

Publié dans Ecclésiologie

Commenter cet article