Le courant réformé (et non calviniste)

Publié le par la rédaction

Le courant réformé
 
Le courant réformé au XVIe siècle
 
Le courant réformé naît de l’action de plusieurs réformateurs et se répand dans une grande partie de l’Europe, à partir de Zurich et de Genève.
 
La naissance de la Réforme
 
Le courant réformé commence en Suisse, précisément à Zurich, vers 1519-1520, sous l’impulsion d’Ulrich Zwingli. Ulrich Zwingli, curé de la cathédrale de Zurich, avait fait des études poussées à Vienne et à Bâle, et avait subi l’influence de l’humanisme.
 
Il se développe ensuite grâce à un français, Jean Calvin, lui aussi marqué par l’humanisme. En 1536 paraît Institution de la religion chrétienne. D’emblée son livre, publié d’abord en latin, vite traduit en français, connaît un grand succès. Il y expose avec clarté, fermeté et science les positions réformées.
 
Appelé à devenir le conducteur spirituel de la ville de Genève, il en fait la citadelle de la réforme « réformée ».
 
On parle de « réformés » et non de « calvinistes », parce que ce courant naît de l’action de plusieurs hommes (Ulrich Zwingli, Heinrich Bullinger, Martin Bucer, Jean Calvin, John Knox), et pas seulement de celle de Jean Calvin. On peut aussi citer Guillaume Farel, Pierre Robert dit Olivétan, Théodore de Bèze et Sébastien Castellion.
 
Les réformés s’implantent en Suisse, en France, en Écosse, aux Pays-Bas, en Hongrie.
 
La différence d’accentuation tient à ce que la réforme luthérienne se centre sur le salut gratuit, la réforme réformée sur la juste lecture de la Bible. Bien entendu, les luthériens donnent beaucoup d’importance à la bonne compréhension de la Bible, et les réformés à la gratuité du salut.
 
Le désaccord concerne la Cène. Les luthériens restent proches de la doctrine catholique, alors que les réformés la rejettent catégoriquement. Au XVIe siècle, cette divergence a empêché toute alliance. À un moment où leur intérêt vital les poussait à s’allier, réformés et luthériens en furent incapables à cause de la Cène.
 
Source : Musée virtuel du Protestantisme
-------------------------------------------------------------------------------------
 
Si les articles de ce blog vous intéressent, vous pouvez vous abonner aux nouvelles publications en inscrivant simplement votre adresse mail dans l’espace dédié dans la colonne de droite.

Publié dans Religion(s)

Commenter cet article